vendredi 19 septembre 2014

L'épée du Mulla

Un homme voit le Mulla Nasrudin passer sur son âne et l'interpelle:
- Je te vois bien fringant, Nasrudin. Où vas-tu ?
- Hé, l’ami, je pars en voyage !
- Sur ton bel âne ? C’est risqué. Les brigands infestent les routes. Ils pourraient bien te le voler.
- Tu crois vraiment ? Tu me fais peur !
- Prends donc mon épée, dit l’ami. Tu pourras au moins te défendre si viennent des malandrins.
- Grand merci, frère. Sois béni !
Le Mulla Nasrudin s’en va sur son âne, en sifflotant, son arme au poing. Le voici au bord du désert. Personne à l’horizon qu’un homme qui s’approche à grands pas de lui. « Par Allah, se dit Nasrudin, sa mine me paraît suspecte. Il est plus poussiéreux que moi. Assurément, c’est un voleur. » Dès qu’il est à portée de voix :
- Halte-là ! Parlons, soyons simples.
Et brandissant haut son épée :
- Tu vois cette arme magnifique ? Je te la donne, elle est à toi. Mais tu ne me prends pas mon âne.
L’innocent voyageur accepte. « Drôle d’aubaine ! » se dit-il. Il prend, remercie mille fois. Nasrudin s’éloigne, content sur sa trottinante monture. « Mon ami, pense-t-il, avait cent fois raison. Rien de mieux qu’une épée pour conserver son âne. »
Henri Gougaud, L’Almanach
 

24 commentaires:

  1. Les pets du Mulla...je voulais dire les paix du Mulla, bien sûr... :-)

    Amezeg

    RépondreEffacer
  2. Normal : en cas de danger, faut commencer par faire du bruit...par donner la lame...euh...la...l'arme... :-)))

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Nasrudin dans les parages, chacun peut sentir passer le souffle de l’esprit..., ce qui, pour certains, est assez alarmant ; tandis que d’autres versent avec bonheur sur l’échine de l’âne qui les porte la larme qu’ils avaient si longtemps retenue...

      Amezeg :-)

      Effacer
  3. Amezeg...il y a "vent" et "vent"...
    Le souffle de l'esprit...dégage une suave odeur...de sainteté. :-)

    Je pensais que tu savais la reconnaître...

    RépondreEffacer
  4. Il faudra que tu m'apprennes...

    Amezeg

    RépondreEffacer
  5. Le vent dépasse parfois la pensée et la vision holistique survient sans crier gare...
    Voir ici : http://www.cles.com/chronique/le-pet-d-eveil

    Amezeg

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Alors là...!!!!
      Rien à dire...ce conte-là tombe à "pet nommé"...

      Effacer
    2. Comme tu dis, Licorne... alors là !!! :-)

      Effacer
  6. ...et j'y verrais presque l'expression (holistique) du "tout pet" de Dieu ! :-))

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, à peine homme est, mais il se voudrait saint, quand soudain, le toupet de l’âne divin vient dégonfler sa baudruche... et le voilà vraiment tout paix d’être simplement ce qu’il est.

      Amezeg

      Effacer
  7. Ouais...les "saints" gonflés artificiellement...c'est juste du tape-à-l'oeil... ;-)

    (Jean, excuse le délire...c'est Amezeg qu'a commencé !)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Excuser quoi ? Vos échanges me réjouissent et m'ébouriffent, je ne saurais que vous en remercier :)

      Effacer
    2. ...ça doit être quelque chose, quand tu es ébourriffé...
      je voudrais bien voir ça ! :-)

      Effacer
    3. Ça arrive assez souvent... par temps de grand vent, en particulier :-)

      Effacer
  8. Clercs ou laïcs ne doivent pas se laisser aveugler par ce tape-à-l’œil...coûteux, même 'si l’icône' de la grande déesse mère répondant à celle du dieu père omniprésent les fascine un peu.

    Amezeg

    RépondreEffacer
  9. Et "Silicon valley" la peine...qu'on se penche sur elle ? :-)

    Parfois, l'"âne nie mal" sa fascination...

    RépondreEffacer
  10. Si "Licorne valley" existe, tu es sans doute bien placée pour nous dire si elle mérite bien son nom, si la bête unicorne aime à la fréquenter.

    Amezeg

    RépondreEffacer
  11. Il y a de vertes vallées...des vallées de merveilles...et des vallées de larmes...et la vérité est que La Licorne les fréquente toutes...tour à tour, parce qu'elle ne vit pas dans un monde "parallèle", mais dans la vraie vie...qui n'est pas toujours "féerique".

    RépondreEffacer
  12. Les quatre sabots sur terre et l’épée dans les étoiles... c’est ce qui lui donne cet irremplaçable charme holistique... :-)

    Amezeg

    RépondreEffacer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreEffacer
  14. Certains m'aperçoivent effectivement dans les étoiles :-) :
    http://www.universcience.tv/video-le-triangle-et-la-licorne-5576.html


    et d'autres sur la terre :
    http://www.vodkaster.com/extraits/blade-runner-reve/237335

    RépondreEffacer