mercredi 24 août 2016

Toute ma vie


Quelqu’un m’a demandé mon âge, après avoir vu la vieillesse grisonner sur mes tempes et les boucles de mon front. Je lui ai répondu : une heure. Car en vérité je ne compte pour rien le temps que j’ai par ailleurs vécu.

Il m’a dit : "Que dites-vous là ? Expliquez-vous. Voilà bien la chose la plus émouvante."

Je dis alors : 

"Un jour, par surprise, j’ai donné un baiser, un baiser furtif, à celle qui tient mon cœur. Si nombreux que doivent être mes jours, je ne compterai que ce court instant, car il a été vraiment tout ma vie."

Majnun

mardi 23 août 2016

Coeur à surprise

Mon cœur, comme un hortensia bleu entre mes mains, semble parfois sur le bord d'exploser. Tu t'agites en dedans. Tu cherches à en sortir. Comme une boite à surprise, il s'ouvrira un des ces jours et un chant très doux en jaillira, avec un arc-en-ciel dans lequel tu seras toute entière, vêtue de lumière et cependant nue à mes yeux.

lundi 22 août 2016

Quand l’amour vous fait signe

Alors Almitra leva la tête et regarda le peuple.

Un silence tomba sur eux.

Et d’une voix forte, il dit :

Quand l’amour vous fait signe, suivez-le, bien que ses voies soient dures et escarpées.

Et lorsque ses ailes vous enveloppent, cédez-lui, bien que l’épée cachée dans son pennage puisse vous blesser.

Et lorsqu’il vous parle, croyez en lui, malgré que sa voix puisse briser vos rêves comme le vent du nord saccage vos jardins.
Car de même que l’amour vous couronne, il doit vous crucifier.

De même qu’il est pour votre croissance il est aussi pour votre élagage.

De même qu’il s’élève à votre hauteur et caresse vos branches les plus légères qui tremblent dans le soleil.

Ainsi pénétrera-t-il jusqu’à vos racines et secouera dans leur attachement à la terre.

Comme des gerbes de blé …

Il vous emporte,
Il vous bat pour vous mettre à nu,
Il vous tamise pour vous libérer de votre bale,
Il vous broie jusqu’à la blancheur,
Il vous pétrit jusqu’à ce que vous soyez souples.

Et alors … il vous livre à son feu pour que vous puissiez devenir le pain sacré du festin de Dieu.

Toutes ces choses, l’amour vous les fera pour que vous puissiez connaître les secrets de votre cœur et devenir, en cette connaissance, un fragment du cœur de la Vie.

Mais si dans votre peur, vous ne recherchez que la paix et le plaisir de l’amour, alors il vaut mieux couvrir votre nudité et sortir de l’aire de l’amour.

Pour vous rendre dans le monde sans saisons ...

Où vous rirez, mais non pas … tous vos rires,
Et pleurerez, mais non pas … toutes vos larmes.

L’amour ne donne que de lui-même et ne prend que de lui-même.

L’amour ne possède pas et ne veut pas être possédé. Car l’amour suffit à l’amour.

Et ne pensez pas que vous pouvez guider le cours de l’amour. Car l’amour, s’il vous trouve digne, dirigera votre cours.

L’amour n’a point d’autre désir que de s’accomplir.

Mais si vous aimez et devez avoir des désirs qu’ils soient ceux-ci :

Se fondre et être un ruisseau coulant qui chante sa mélodie à la nuit,

Connaître la douleur de trop de tendresse,

Être blessé par sa propre intelligence de l’amour

Et saigner volontiers et joyeusement,

Se réveiller à l’aurore avec un cœur ailé et rendre grâce pour une autre journée d’amour;

Se reposer à l’heure de midi et méditer sur l’extase de l’amour;
Rentrer en sa demeure au crépuscule avec gratitude.

Et alors dormir … avec en son cœur … une prière pour le bien-aimé, et sur les lèvres … un chant de louange.
Khalil Gibran - le prophète.


dimanche 21 août 2016

Fête de la Liberté spirituelle

Dans ma religion personnelle, le 21 août est la Fête de la Liberté Spirituelle. C'est un jour où je jeûne en silence, je prie et je médite, en mémoire d'un gamin qui est parti sur la route spirituelle il y a 35 ans désormais, avec reconnaissance pour une rencontre qui lui a alors ouvert le cœur et l'esprit. Je rends hommage par là aux merveilleux hippies des années 60, dont je suis un des nombreux descendants, qui ont été les premiers dans notre modernité occidentale à se retourner vers l'intérieur, à apprendre la méditation, à rechercher la jonction entre l'Orient et l'Occident, à chercher comment manifester l'amour et la paix dans un monde en proie à la folie. Ils ont semé du rêve et de la lumière, tant et tant que nous n'aurons jamais fini de récolter. Merci ! 


La "tradition hippie" que j'ai rencontrée inversait le signe du Peace & Love comme une façon d'affirmer la prééminence du Féminin sur le Masculin (mais non de la femme sur l'homme, considérés comme également humains), symbolisée ici par le symbole du yoni au-dessus du lingam.






samedi 20 août 2016

Réveille-toi !

Ô friend, awake, and sleep no more! The night is over and gone, would you lose your day also? You have slept for unumbered ages; this morning will you not awake?

Kabir, traduction Rabindranath Tagore

Mon ami, réveille-toi, et ne dors plus ! La nuit est finie et partie, vas-tu perdre ta journée aussi ? Tu as dormi pendant des âges innombrables; ce matin, ne vas-tu pas te réveiller ?

Ma traduction de l'anglais 

vendredi 19 août 2016

Coeur illuminé


Je m'efforce d'écouter
Les enseignements du lama
Mais mon cœur en secret 
S'échappe vers mon aimée

Lors que même je m'y exerce,
Le visage de mon lama n’apparaît pas dans mon cœur,
Mais encore et encore vient
Le visage souriant de mon aimée.

Si je réfléchissais au dharma
Aussi fort que je pense à mon aimée,
J'atteindrais l'illumination
En cette vie même, 
Sans aucune doute.

Tsanyang Gyatso, 6ème Dalaï-Lama

jeudi 18 août 2016

Vous êtes Cela


Ce qui arrive passera. Ce qui est trouvé sera perdu à nouveau. Mais ce que vous êtes est au-delà de l'arrivée et du départ, au-delà de toute description. Vous êtes Cela.

Rûmi

mercredi 17 août 2016

Doigts de fée

La vie, la mort, l'amour... sont dans un même sac comme un jeu de cartes toujours mêlées. Comme le chat quantique dont on ne sait s'il est mort ou vivant tant qu'il est dans la boite, il est impossible de les distinguer sans tirer une carte hors du sac. Je laisse tes doigts de fée lumineuse jouer avec le mystère et m'en révéler à chaque fois un nouveau nom...

mardi 16 août 2016

Attention

C'est en désirant la vérité à vide, et sans tenter d'en deviner d'avance le contenu, qu'on reçoit la lumière. C'est là tout le mécanisme de l'attention.

Simone Weil

lundi 15 août 2016

Perfection de sagesse

Toutes les choses composées sont comme un rêve,
un fantôme, une goutte de rosée, un éclair.
Ainsi doit-on méditer sur elle,
ainsi doit-on les observer.

Le Sutra du Diamant, Vajracchedika Prajñaparamita

dimanche 14 août 2016

Le jardin de jasmin


I, Lalla, entered the jasmine garden,
where Shiva and Shakti were making love.

I dissolved into them,
and what is this
to me, now ?

I seem to be here,
but really I am walking
in the jasmine garden.

Moi, Lalla, je suis entrée dans le jardin de jasmin
où Shiva et Shakti faisaient l'amour.

Je me suis dissoute en eux,
et qu'est-ce que cela
pour moi, maintenant ?

Il semble que je sois ici,
mais en réalité, je suis en train de marcher
dans le jardin de jasmin.

Lalla, Naked songs - adaptation Coleman Barks, ma traduction de l'anglais

samedi 13 août 2016

L'heure ambrée

L'heure ambrée
sonne l'heure du thé
je me tasse
sur mon canapé
laissant les minutes couler
au sablier carafé

le petit doigt levé
je mouille mon biscuit gaufré
dans le limoge nacré
de grand-mère décédée
à petites gorgées
je goûte mes invités
leurs voix feutrées
chevroter leurs épopées
petite musique chambrée
leur peau halée 
me rappelle les vahinés
des îles éloignées
leur parfum brûle l'heure d'été
jasmin  rose  orchidée

le petit doigt bien élevé
je trempe mon biscuit ambré
dans l'heure du thé
Darjeeling  Red rose  Earl grey 
tout un voyage à ma portée.

Cygne blanc

vendredi 12 août 2016

Danse Lalla


Dance, Lalla, with nothing on
but air. Sing Lalla,
wearing the sky.

Look at this glowing day ! What clothes
could be so beautiful, or
more sacred ?

Danse Lalla, avec rien sur toi
que l'air. Chante Lalla
vêtue de ciel.

Regarde ce jour resplendissant !  Quels habits
pourraient être aussi beaux, ou
plus sacrés ?

Lalla, Naked songs - adaptation Coleman Barks, ma traduction de l'anglais

Lalla, connue aussi sous le nom de Lalleshwari, est une mystique du XIVème siècle qui a vécu au Cachemire. La légende veut qu'enfant, elle ait été maltraitée par sa belle-mère qui l'affamait. Quand elle s'est éveillée, elle aurait rejeté tous ses habits pour partir nue en dansant dans les rues...


jeudi 11 août 2016

Faillite


Dans le monde de l'esprit, c'est en faisant faillite qu'on fait fortune.

Christian Bobin

mercredi 10 août 2016

Nous cultivons l'espoir


Ici, sur les pentes des collines, face au couchant
Et à la béance du temps,
Près des vergers à l'ombre coupée,
Tels les prisonniers,
Tels les chômeurs,
Nous cultivons l'espoir.

 
Mahmoud Darwich

mardi 9 août 2016

L'oiseau inconnu


Au plus fort de l'orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer. C'est l'oiseau inconnu. Il chante avant de s'envoler.

René Char

lundi 8 août 2016

Dilater la nuit


J’ai voulu dilater la nuit, et y faire entrer sans cesse de plus en plus de rêves.

Virginia Woolf

dimanche 7 août 2016

Le marin de vos os

Je suis le marin de vos os,
je frémis dans votre sang bouillonnant

Je suis le marin de vos os,
Poussé par votre souffle, 
Je navigue sur vos eaux
Et sale vos larmes

Je suis le marin de vos os,
Porté par des courants profonds 
Je sonde votre âme
De mon hameçon blanc

Et elle porte la graine de joie
Nourrie de mes voiles.
Elle porte l'infini que tous rejoignent,
Que personne n'épargne.
 
Marion

vendredi 5 août 2016

L'avion

L'avion strie l'azur
toujours ce bleu
le bleu du voyage
au-dessus de nous
pourtant
partant
nous sommes
hors d'ici
hors de nous
pour aller où
je ne sais
le savez-vous
vous qui n'êtes plus
faites-nous signe
un signe bleu
de ciel  de mer
qu'importe
le bleu toujours le bleu
l'avion strie l'azur
mon regard le porte
mon regard amoureux
de la terre au soleil bleu
il strie l'azur
de tous ses feux.

Cygne blanc

jeudi 4 août 2016

Herbe folle

Entre le chagrin du temps qui passe et le souci pour celui qui vient, inéluctables, comme l'herbe folle qui pousse entre deux dalles de béton, comment la joie pure peut-elle fleurir ? Oh ! Elle s’enivre simplement de sa propre sauvagerie, illimitée !

mercredi 3 août 2016

L'usure du jour

C'est l'usure du jour qui calcine les pétales du sort et des images. Et la transe n'y peut rien. Ni le secret. Ni la folie.

Jean-Yves Fréchette

mardi 2 août 2016

Mariez-vous


Dans tous les cas, mariez-vous. Si vous tombez sur une bonne épouse, vous serez heureux; et si vous tombez sur une mauvaise, vous deviendrez philosophe, ce qui est excellent pour l'homme.

Socrate

PS: la réciproque, que Socrate n'envisageait pas, est bien sûr également vraie. Une femme gagne aussi à s'engager dans la relation d'amour. Au pire, elle deviendra au moins aussi philosophe que l'homme. Et cela vaut aussi pour les couples homosexuels... 

lundi 1 août 2016

Des esprits de lumière


Oh let us live in joy, in love amongst those who hate ! Among men who hate, let us live in love.

Oh vivons dans la joie, dans l'amour parmi ceux qui haïssent ! Parmi les hommes qui haïssent, vivons dans l'amour.

Oh let us live in joy, in peace among those who struggle, Among men who struggle, let us live in peace.

Oh vivons dans la joie, dans la paix parmi ceux qui luttent ! Parmi les hommes qui luttent, vivons en paix.

Oh let us live in joy, althought having nothing ! In joy, let us live like spirits of light.

Oh vivons dans la joie, même si nous n'avons rien ! Dans la joie, vivons comme des esprits de lumière. 
Dhammapada (traduction anglaise de Juan Mascaro, ma traduction en français)

lundi 25 juillet 2016

Ce qui n'est pas visible

Vous je ne sais pas si vous voyez
le mur quand personne ne regarde
ce n'est pas l'été mais qu'importe
les nuages passent je ne sais pas si vous avez vu
ce qui n'est pas visible
le soleil assis dans un champ
l'écart du fleuve qui prend la parole
les interstices de l'eau où les flots dansent
je vous dis que votre village brille
que le souffle vous soulève

Pierre Desruisseaux

mercredi 20 juillet 2016

mardi 19 juillet 2016

Ehmitewatseet


L'idéal cri, c'est ehmitewatseet : être capable de se conduire dans le flux et le reflux de la vie sans chercher à dominer ou contrôler les événements ou les gens. C'est le contraire du struggle for life des sociétés d'abondance.

Le livre de la sagesse crie

J'aime

J'aime tout ce qui me réchauffe
le thé  le soleil  les gens de cœur
les chœurs de chant
les champs de fleurs
les fleurs d'été
l'été dernier
le dernier baiser
le baiser de l'homme
l'homme debout
debout  couché  rêvé
rêvé  échevelé  de côté
à côté de vous  gemme
j'aime les pierres
les pierres brûlantes au langage
du sable  du grès  de la grève 
de la mer lorsqu'elle se retire 
mouillant le feu soleil
engloutissant le jour où j'ai voulu
avaler comme la baleine
son Jonas égaré
Jonas au jardin sous-marin
flottille sans balise
abyssale désir d'aimer.

Cygne blanc

lundi 18 juillet 2016

dimanche 17 juillet 2016

Une autre éternité

Le rugissement du vent sous mon crane fait voler en éclats lucioles toutes mes certitudes. Il n'est pas temps de penser. Demain, une autre éternité me tendra la main, et je l'embrasserai...

samedi 16 juillet 2016

Ailes d'or

Apprends à aimer l’univers, de l’insecte minuscule jusqu’aux étoiles du ciel,
avec une véritable émotion humaine,
comme s’il s’agissait de personnes qui te sont proches.
Alors tu éprouveras l’intensité de l’amour libéré de ses contraintes
Et l’éternité descendra sur toi et te couvrira de ses ailes d’or.

Jean-Paul Bourre, Préceptes de vie issus de la sagesse amérindienne

vendredi 15 juillet 2016