vendredi 30 novembre 2018

Le survivant


Est-ce le vent
est-ce mon ange
diable on cogne

si l'humanité a disparu
qui peut bien s'intéresser
à moi

est-ce le vent
est-ce mon ange
diable 

devrais-je ouvrir
et dans quelle tenue
je suis si bien là
dans mon fauteuil

si je me lève
le retrouverais-je
tout a tellement disparu

je suis un survivant
le Survivant
le seul l'unique

je peux dire et faire
tout ce que je veux
on ne me contredira pas
même les dieux n'ont plus 
ce privilège

on cogne à nouveau
est-ce lui
non je ne bougerai pas
c'est moi le Maître désormais
personne ne me forcera à répondre
je ne réponds que de moi 
à moi-même 

d'ailleurs je n'en ai pas le temps
le Temps aussi a été emporté
avec tous ces disparus 

comment puis-je
ne serait-ce qu'envisager
me rendre à la porte
si je ne peux plus compter
sur le temps qui m'en sépare 

non je reste là 
dans mon fauteuil

oui on a cogné
mais était-ce avant
pendant ou après

puisque le temps n'est plus
je ne peux situer l'instant
où l'on a frappé
peut-être même que l'on n'a 
jamais frappé à cette porte

à moins que ce soit 
le Temps 
lui-même
qui me revienne

Cygne blanc

Aucun commentaire:

Publier un commentaire